IRAG: Les grandes ambitions de Dr Sawa CAMARA pour 2021

Installé dans ses fonctions de Directeur général de l’Institut de Recherche Agronomique de Guinée le mardi 20 Août 2019, docteur Sawa CAMARA a entrepris plusieurs actions dans l’optique de relever les défis auxquels son institut était confronté. L’une de ses préoccupations a été d’améliorer la gestion administrative et financière de l’institut en le dotant d’un manuel de procédures administrative, financière et comptable. Ce document est actuellement en phase de finalisation. L’idée étant d’amener l’institut à se conformer aux normes qui régissent le fonctionnement des établissements publics à caractère administratif (EPA) en république de Guinée.

L’année 2020 aura été une année au cours de laquelle Docteur Sawa CAMARA a posé des actes non négligeables pour le bien-être de la recherche agronomique guinéenne. Du renforcement des capacités du personnel en passant par le suivi régulier du dossier de recrutement des jeunes chercheurs déjà formés par l’IRAG jusqu’à la redynamisation des centres et stations de recherche à travers le pays, le directeur général de l’IRAG ne cesse de déployer de gros efforts pour gagner le pari.

En 2021, il ambitionne de faire mieux et cela dans la mesure des moyens disponibles. Il l’a fait savoir lors de la cérémonie de présentation des vœux du nouvel an organisée par la section syndicale de l’institut. En tout premier lieu la tenue du conseil d’administration de l’institut au centre de recherche agronomique de foulaya dans la préfecture de kindia. La finalisation du processus de recrutement des jeunes chercheurs au niveau de la fonction publique. La poursuite des programmes de génération de ressources propres en vue de permettre à l’institut d’être autonome. La diversification des partenariats avec les autres instituts de recherche au niveau de la région aussi avec les partenaires techniques et financiers.

Soucieux du bien-être de son personnel, docteur Sawa CAMARA s’est aussi engagé à mettre à leur disposition un mini bus en vue de faciliter leur mobilité dans le cadre du service. Une annonce que les travailleuses et les travailleurs ont accueillis avec une très grande joie. Un ouf de soulagement qui devrait enfin mettre fin aux interminables difficultés rencontrées par le personnel en matière de transport.

Maurice KOIVOGUI 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.